Nos PORTES seront OUVERTES le 11 juin de 10h à 17h !

L’Aviron Rowing Club de Sucé sur Erdre organise sa journée portes ouvertes à la base nautique de la Papinière :

Tout au long de cette journée, vous serez accueillis par l’équipe d’encadrement et les adhérents du club. Ils seront là pour vous accompagner et partager leur passion pour ce sport nautique et de nature :

  • aviron à l’anglaise de rivière avec ses bateaux longs et très effilés,
  • aviron de mer avec sa yole de mer
  • aviron à la vénitienne avec ses 5 bateaux vénitiens dont 2 magnifique « Gondoles ».

A bord d’embarcations adaptées à l’initiation vous naviguerez, à votre rythme et en toute sécurité, à la découverte du plan d’eau de la Papinière.

Yolette de couple (2 rames par rameur) pour débuter en sécurité

L’aviron est :

  • un sport d’endurance dont les bienfaits pour le corps sont nombreux,
  • un sport non traumatisant pour les articulations,
  • un sport individuel et collectif.

La pratique s’adresse aux adolescents à partir de 12 ans jusqu’aux adultes de plus de 70 ans ! Une seule condition, savoir nager, même s’il est très rare que nous allions dans l’eau. Venir en vêtement souples et près du corps pour être confortable.

Gondole pour ramer « à la Venetta »

Adresse : rue de la Papinière 44240 Sucé sur Erdre

Localiser sur une carte

Pour tout renseignements sur cette journée appelez Christophe au 07 68 98 83 28 ou contactez-nous par mail à contact@aviron-suceen.fr

Deux bateaux au départ de la tête de rivière du dimanche 20 février sur l’Erdre : un 8000 mètres au taquet !

Le 8+ en plein effort sur la fin de course
Le 4x un peu « dégivré » sur les 1500 derniers mètres !

Plusieurs semaines d’entrainement pour préparer les équipages et les bateaux ont permis de réaliser cette belle course, une première sur cette longue distance de 8000m, dans un vent à 20/25 km/h.

Le 4x, surnommé « les givrés », a préparé les cœurs en allongeant les distances jusqu’à 6000 mètres et enfin 8000 le jour J. Ça pique !

Le 8+, de même sur 4 sorties, a travaillé la synchronisation et l’équilibrage du bateau, l’amplitude par la maîtrise du dernier quart de coulisse, la légèreté de la prise d’eau, pour une glisse optimale.

Les deux équipages étaient accompagnés sur l’eau par le coach, Louis, toujours précis dans ses conseils.

Les remplaçants ont contribués à rendre possible les entrainements et ont joué pleinement leur rôle de joker pour pallier aux absents. Les rameurs absents le jour J ont eu le plaisir de ramer lors des entrainements : Fabiola, Stéphanie, Jean-Pierre dans le 4x, et Valérie, Marc dans le 8+.

Au départ dans le 8+, une équipe multigénérationnelle : Edgar à la nage, Mathis, Catherine, Alain, Frédéric, Elise, Pascal, Adrien, Louis à la barre

Echauffement….bien concentrés
Portage vers le ponton de départ au club de Léo Lagrange

Au départ dans le 4x : Philippe, Pierre-Olivier, Corinne, Gérard

Tout juste embarqués au ponton du Club de Léo Lagrange

Résultats de la course :

  • 26 bateaux au départ (Léo Lagrange, UNA, CAN, RC Sucé/E, Angers, Chateau-Gontier)
  • premier bateau Léo Lagrange en 4- (S-23H) en 31 minutes 32’’,
  • notre 8+ du RCSE en 39 minutes 30’’,
  • notre 4x du RCSE en 40 minutes 36’’

Bravo à tous les rameurs pour leur engagement, qui met le club à l’honneur dans la compétition locale !

Remise à neuf du 4 salani

Lors de la dernière séance bricolage, notre équipe technique a constaté que notre 4 Salani avait besoin d’une remise à neuf, avec en particulier un changement des rails (usés), des roulettes de coulisse (plus très rondes) et des chaussures (plus ou moins hors d’usage)

  • Première étape : changement des rails : pas très compliqué, mais un peu de dextérité requise pour remettre à l‘aveugle et d’une seule main rondelle et papillon sous le rail et à l’intérieur du caisson de sécurité
  • Ensuite, démontage des chaussures vissées sur une plaque elle-même fixée sur la barre de pieds. Là, la situation se gâte : vis grippées, un tournevis y a laissé ses dents et la perceuse est réquisitionnée. Deuxième désillusion, les trous censés être positionnés de manière standard ne le sont pas. Perçage avec chanfrein à prévoir… on désosse
  • Puis nous démontons les coulisses et séparons le siège des chariots
  • Dans la foulée, après démontage des barres de renfort et des ensembles dames de nage et rondelles, au laser nous vérifions les hauteurs des dames de nage et la verticalité des axes. Double désillusion : Si les dames de nage sont à la même hauteur, la verticalité des axes est quant à elle, plus qu’aléatoire.
  • Au passage, nous constatons qu’il est grand temps de mettre à la retraite les 8 dames de nage
  • Dernière étape : nous vérifions les valeurs d’entraxe :
Valeur d’entraxe entre dames de nage

Au final, nous nous retrouvons avec les coulisses en 2 morceaux (siège et chariot), les chaussures en vrac, les dames de nage déposées, les barres de renfort en l’air, toutes les rondelles retirées, la barre démontée et beaucoup de bonne humeur : tout cela en tas à coté du 4 Salani

Mise du bateau à l’horizontale :

Niveau horizontal dans la longueur du bateau

Remontage :

  • Correction de la verticalité des axes : l’opération consiste à détordre les portants bien malmenés à force de collisions avec les bouées et autres fausses pelles.  Pour cela, armés d’un niveau et du tube magique, il nous faut, pour achever un niveau de précision inégalé, inventer de nouvelles unités de mesure : la bulle (et ses subdivisions : demi bulle, quart de bulle), le poil (demi poil, quart de poil), en effet, l’opération bien que simple n’en est pas moins délicate, une fois le tube inséré dans l’axe de dame nage, il s’agit grâce au bras de levier, d’exercer suffisamment de torsion afin de corriger le portant. Ainsi, ce sont 8 portants qui sont désormais réglés au poil de bulle près!
  • Vérification des hauteurs de nage : à l’aide d’une règle de maçon posée entre les 2 dames de nage (toutes neuves), il s’agit de valider une hauteur de 18 cm entre siège et ladite règle. nous atteindrons cette valeur en  ajoutant des rondelles sous les dames de nage.
  • Réglage du croisement: Afin de pouvoir passer la main droite au-dessus de la main gauche, il doit y avoir un décalage de 15 mm de hauteur entre les bases des dames de nage. Toujours à l’aide des rondelles, nous créons ce décalage. Aucune rondelle à tribord et 6 rondelles à bâbord
Décalage mains droite/gauche
  • Réglage de l’angle d’attaque : Nous avons alors une bonne base pour régler l’angle d’attaque des palettes, cet angle est primordial pour garantir la bonne transmission de la poussée dans l’eau. Grâce au niveau laser, nous matérialisons la ligne d’eau et à l’aide d’un fil à plomb placé à 10 cm du bord de la palette mesurons ce fameux angle, il doit être de 5° soit au poil près un écart de 16 à 18 mm entre le fil et le bas de la palette en position “calée” juste sous la ligne d’eau. les corrections sont effectuées à l’aide des cales de couleur bleu que vous pouvez observer sur les dames de nage.
Position de la mesure à 10cm de bord de palette
16 à 18 mm pour obtenir 5° d’angle vertical
Cales bleu de réglage vertical
Schéma intérieur de l’axe de dame de nage
  • Remontage des barres de renfort: une fois tout bien réglé, nous remettons le complément de rondelles au-dessus des dames de nage, puis la rondelle métallique, l’écrou, le renfort de portant et le contre écrou.
  • Remontage des cales pieds: Une fois les plaques percées, on passe au vissage des chaussures, puis au remontage de l’ensemble sur les barres de pieds. Sans oublier les éléments de sécurité obligatoires (lien entre le talon et la barre de pied et déscratchage rapide)
  • Entre temps, les roulettes des coulisses sont changées en respectant l’entraxe des rails
  • Enfin, la barre est remontée: le câble, un peu court, s’effiloche nous posons donc des embouts de câble et il nous faut raccourcir une gaine et mettre du mou du côté du palonnier…
Barre de pied

Bilan: plusieurs centaines d’euros et dizaines d’heures de travail ont été nécessaires pour la remise en état de ce salani compétition, nous espérons que le résultat sera à la hauteur de notre engagement lors de ce chantier.

Sur l’eau, et lors des manipulations de notre matériel, restons toujours vigilants!

Lancement de la campagne d’inscription 2021/2022

La saison 2021/2022 va bientôt démarrer, inscrivez-vous dès maintenant :

  1. Par courrier en retournant votre dossier complet (bulletin d’inscription, CM-Certificat Médical ou attestation, chèques d’inscription et de caution à l’ordre du RCSE
  2. En remettant votre dossier complet au forum des associations de Sucé-sur-Erdre le samedi 4 septembre entre 11h et 16h
  3. Ou mieux en ligne en suivant les liens ci-dessous :

Attention pour les débutants : places limitées à 16 débutants maxi, âge minimum 15 ans / taille 150 cm
Tarifs 2021/2022 inchangés

Quelques nouveautés cette année :

  • Ajout d’une option de paiement en ligne en 3 fois (à l’inscription, au 15/10, au 15/11) ; le paiement en ligne en 1 fois reste possible,
  • Le CM-Certificat Médical pour les jeunes (<18ans) n’est plus obligatoire y compris pour une première inscription, s’ils fournissent une attestation signée de leur parent certifiant avoir répondu négativement à toutes les questions du « questionnaire santé mineur » – attention cette mesure ne concerne que les jeunes (<18ans), les adultes doivent fournir un CM pour leur 1ère adhésion ; celui-ci est valable 3 ans s’ils attestent répondre non à un autre questionnaire de santé QS-SPORT (c’est un peu compliqué !)
  • Mise en place le jeudi soir de 18h30 à 20h de séances de renfort musculaire encadrées par Sam le salarié du Kayak sur inscription – attention le nombre de places est limitées à 10 – compte tenu du coût de cette prestation, une participation de 30€ est demandée pour l’année aux personnes inscrites (option à cocher dans le bulletin d’inscription)

Agenda de la rentrée :

  • Rendez-vous de l’Erdre : samedi 28/08 – 9h
  • Forum des associations : samedi 04/09 de 11h à 16h
  • Reprise des anciens : samedi 11/09 – 9h, sortie à Nort sur Erdre en bateaux longs (accessible à tous les rameurs du club)
  • Accueil des nouveaux : samedi 18/09 – 9h

Pour information la dernière communication de la Fédération Française d’Aviron précise que le Pass Sanitaire est désormais obligatoire pour la pratique en club (à partir du 9/8). Merci de respecter cette nouvelle mesure.

Bonnes fin de vacances à tous et à bientôt sur l’eau.

Votre équipe de communication
contact@aviron-suceen.fr

Session de bateau solo hivernale

Habituellement l’hiver nous privilégions les bateaux longs à 4 ou 8 rameurs. Protocole Covid oblige nous ramons actuellement uniquement en bateau monoplace (skiff ou eurodiffusion et équivalents) qui sont sujets au risque chavirage (cf article précédent). Etant donné le grand froid et l’eau glacée nous avons donc restreint la zone de navigation entre le ponton du club et la Tour carrée de la Couronnerie (2500m) pour que les rameurs restent groupés et en vue les uns des autres. Ces séances un peu particulières, inédites car nous avons l’habitude d’exploiter un bassin de 13km jusqu’à Nort sur Erdre et 13km jusqu’au quai Ceineray de Nantes, donnent lieu à des sorties très sympa. Alors, rameurs autonomes, levez-vous le dimanche et venez ramer !

skiff session hiver 2021 Sucé sur Erdre

Image 1 parmi 27

skiff session hiver 2021 Sucé sur Erdre

Et dans le cas d’un chavirage, on fait comment ?

Le chavirage (ou déssalage) d’un rameur (ou d’un groupe de rameurs) est rare mais cela peut toujours arriver, même pour les plus expérimentés… Et se retrouver à l’eau à côté de son bateau peut être désagréable et même mettre en cause votre sécurité. Aussi, voici quelques conseils pour faire tout ce qui est possible pour l’éviter et pour savoir y faire face si cela arrive. Cet article a été rédigé par un rameur qui a expérimenté le chavirage hivernal en 2021 , merci à Henric de sa contribution 😉

Comment éviter le chavirage ?

Les pré-requis pour éviter le chavirage ?

  • S’assurer que le niveau de votre bateau correspond à votre niveau d’évaluation de rameur (Bronze, Argent…)
  • S’assurer que les conditions météo et le périmètre de sortie correspondent également à votre niveau

Ces critères sont obligatoires et doivent être validés par le chef de base (cf également tableau blanc avec pions magnétiques de couleur)

Avant de partir, ne pas oublier non plus de vérifier que

  • Les rames sont du bon côté de la dame de nage et non inversées babord/tribord
  • Les barrettes des dames de nage sont bien fermées et serrées
  • Tous les bouchons sont fermés (cela n’empêche pas de tomber à l’eau, mais cela aide par la suite…)

Les pièges qui mènent au chavirage

  • Ne pas passer trop près des obstacles (nénuphars, branches, bouées, panneaux de signalisation, autres bateaux…)
  • Renforcer la position de sécurité (pelles perpendiculaires au bateau) en cas de vagues (par exemple provoquées par le passage d’un autre bateau, ou levées par le vent)
  • D’une façon générale, éviter les « fausses pelles » (ce qui se produit lorsqu’une pelle se coince dans l’eau et reste trop parallèle au bateau)

Que faire si le chavirage se produit quand même ?

Cela n’arrive que rarement mais voilà… c’est arrivé. C’est désagréable et en plus cela vous prend par surprise… D’un seul coup, les repères changent et vous êtes mis à contribution physiquement et psychologiquement. Il vous faut analyser rapidement la situation et prendre rapidement des décisions. Voici les 2 conseils essentiels à appliquer (à moins qu’un bateau de sécurité avec un encadrant ne soit proche de vous et vous voit, auquel cas il pourra vous aider)

  1. S’il vous est possible de remonter et de vous mettre rapidement en position classique sur le bateau (voir ci-après « comment se remettre en position rameur sur le bateau ? »), alors faites-le et recommencez à ramer ; ramer permet de se réchauffer si vous avez eu froid. Il est préférable de retourner directement au ponton dans ce cas.
  2. S’il vous est difficile de vous remettre en position rameur sur le bateau et/ou si les conditions sont défavorables (température de l’eau, vagues…), privilégiez votre sécurité en vous mettant à califourchon sur la coque du bateau retournée (voir ci-après « Que faire s’il est difficile de se remettre en position rameur sur le bateau ? »).

N°1 – Comment se remettre en position rameur sur le bateau ?

  • Si le bateau a la coque retournée, le remettre d’abord à l’endroit (en prenant soin de positionner préalablement les deux pelles parallèles au bateau sans quoi vous aurez du mal à basculer le bateau)
  • Une fois le bateau en position de navigation, mettre les deux pelles à plat, perpendiculaires au bateau et bien bordées
  • Tenir les deux pelles d’une main (ce qui garantit l’équilibre du bateau, sinon, toute tentative de remontée est vaine), prendre appui avec la deuxième main sur la planchette (celle où l’on pose son pied pour rentrer ou sortir du bateau)
  • Se hisser sur le bateau à califourchon en maintenant toujours les pelles à plat, s’asseoir sur la coulisse et repositionner les pieds. Vous êtes prêts à repartir ! Voyez la vidéo du club d’aviron de Vienne pour une démonstration en images :
Démonstration en images par le club d’aviron de Vienne

Le petit plus : cette méthode pour se remettre en position classique de rameur (également appelée « ressalage ») est utilement apprise et répétée à la belle saison de chaque année de façon volontaire et avec encadrant (pour le club : chaque mois de Juin)

Rappel utile : Si vous ne réussissez pas l’étape N°1 rapidement (pas plus de 1 minute en hiver), passez directement à l’étape N°2 (ne pas s’épuiser ni se surestimer)

N°2 – Que faire s’il est difficile de se remettre en position rameur sur le bateau ?

  • Privilégiez votre sécurité en vous mettant à califourchon sur la coque du bateau retournée. Celle-ci vous servira de flotteur. Il est important de rester le moins longtemps possible dans une eau froide.
  • Maintenez a minima la partie haute du corps hors de l’eau, vous aurez moins froid que immergé. Vous serez également plus visible
  • Si une rive est proche, vous pouvez vous déplacer en ramant avec les mains (mais en respectant les deux règles précédentes : rester sur la coque du bateau et maintenir le maximum du corps hors de l’eau)
  • Sauf conditions exceptionnelles, ne cherchez pas à nager en tractant votre bateau
  • Sauf conditions exceptionnelles, n’abandonnez pas votre bateau

Le petit plus : par temps froid, se vêtir toujours chaudement avec idéalement au moins 2 sous couches serrées contre la peau (dont une de type « combinaison »). Ces sous-couches même humides, maintiendront une température minimale au niveau du corps.

NB : La combinaison de compétition du club, portée en double épaisseur des autres vêtements de sortie, contribue à maintenir la chaleur corporelle.

En synthèse,

  • L’hiver, après un chavirage, se remettre en position classique de rameur peut être tenté pour un rameur l’ayant déjà pratiqué et à condition de ne pas y passer trop de temps
  • La mise en sécurité la plus forte est de se positionner rapidement sur la coque retournée qui assure la stabilité et le maintien hors de l’eau

Meilleurs Voeux 2021

L’Aviron Rowing Club de Sucé-sur-Erdre est heureux de vous souhaiter une très belle année 2021.

Toute l’équipe est impatiente de retrouver la pratique la plus complète possible, notamment en équipage et de vous faire découvrir le plaisir de la rame alla veneta…

Très Belle Année 2021 sur l'eau

Sans attendre, le club est ouvert pour tous, en appliquant le plan de reprise d’activité en vigueur.

Pour rappel, seule la rame en solo est autorisée (pas d’équipage pour l’instant) : il est donc nécessaire de s’inscrire au préalable (sur la google sheet que vous trouvez ICI) , y compris pour les débutants, afin de réserver son bateau.

Les différents créneaux proposés sont :

  • le samedi matin (à 8h30 et à 10h – rameurs autonomes et débutants),
  • le dimanche matin (9h – autonomes uniquement),
  • le mercredi après-midi (14h – autonomes uniquement).

Bonne reprise à tous !

L’équipe de communication.

Newsletter #2 : à lire en attendant Noël…

A   D E C O U V R I R D A N S  C E   N U M E R O  :

Forte participation pour l’AG en ligne !

Un bon moment d’échange en cette période de confinement où la vie associative aurait pu être mise entre parenthèse …

Le nouveau comité Directeur…                     

Suite à l’AG, un Comité Directeur s’est réuni le 11 décembre et a réparti les responsabilités.  Principaux changements : Stéphanie prend le poste de secrétaire et Eric sera en charge de la veneta…

Reprise et déconfinement…              

Vite avant Noël, c’est le temps de la reprise pour les jeunes …et les adultes !

Et si on goutait à la veneta ?               

Spécificité de notre club, la veneta n’est pas qu’une glace délicieuse…

La newsletter complète en cliquant ici

Bonne lecture et joyeux Noël à tous!

Votre équipe de communication

Les adultes autorisés à ramer !

La mairie a élargi la reprise des activités en extérieur à l’ensemble des populations : mineurs ET majeurs. Les rameurs adultes peuvent donc aussi pratiquer à partir du samedi 19 décembre matin.

Comme pour les jeunes, la pratique s’effectue dans le cadre du plan de reprise du RCSE (v6) actualisé avec le dernier protocole fédéral :

  • Pratique en bateau solo uniquement en extérieur (accès bâtiment interdit hors hangar à bateau),
  • Limitation à 12 rameurs par séance à ce jour (inscription préalable sur google sheet) avec un maximum de 6 personnes en simultané à l’embarquement/débarquement,
  • Respect des règles de distanciation (lavage des mains, port du masque, 2 mètres de distance).

En attendant la possibilité de ramer en équipage, bonne reprise à tous !

Votre équipe de communication

Les jeunes à nouveau sur l’eau dès samedi 5 décembre

La mairie a autorisé les associations à reprendre leurs activités extérieures pour les MINEURS. Le RCSE accueillera ses jeunes rameurs à partir de ce samedi 5 décembre dès 9h00. Les adultes devront encore patienter…

La pratique s’effectuera dans le cadre du plan de reprise du RCSE (v5) actualisé avec le dernier protocole fédéral. Rappel des nouveautés :

  • Respect des mesures de confinement en vigueur
    • sortie avec attestation préalable pour pratique sportive individuelle,
    • dans un rayon maxi 20 km de son domicile et
    • pour une durée totale de 3 heures,
  • Pratique en bateau solo uniquement en extérieur (accès bâtiment interdit hors hangar à bateau),
  • Limitation à 12 rameurs par séance à ce jour (inscription préalable sur google sheet) avec un maximum de 6 personnes en simultané sur le ponton d’embarquement,
  • Respect des règles de distanciation (lavage des mains, port du masque, 2 mètres de distance).

Dans l’attente d’un assouplissement de ces mesures et d’une autorisation élargie aux adultes, nous serons heureux de revoir nos bateaux à nouveau sur l’Erdre…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est apprentissage-du-skiff-edited.jpg.

Prenons soin de nous tous !

Votre équipe de communication